Pixi.

Pixi is a creative multi-concept WordPress theme will help business owners create awesome websites.

Address: 121 King St, Dameitta, Egypt
Phone: +25-506-345-72
Email: motivoweb@gmail.com

C’est le temps des vacances… forcées

Enfin, l’été! Pour bon nombre de travailleurs, les congés qu’apporte la saison estivale sont une réelle bénédiction. Pour certaines femmes, ce rêve est une réalité qui s’avère beaucoup moins rose qu’on ne l’imagine : que ce soit pour soigner une maladie ou un proche, elles sont contraintes à se retirer du marché du travail pendant plusieurs mois voire plusieurs années. Il en résulte souvent des trous béants dans leur CV qu’il est parfois délicat de présenter à un futur employeur.

Comment alors présenter ces parcours particuliers? Selon Marie-Claude Gagné, directrice des opérations chez l’agence de recrutement Ancia, il est primordial d’être transparente avec l’employeur. «Un candidat qui va étirer les dates sur son CV pour éviter un trou entre deux expériences de travail, on n’aura pas confiance parce qu’on part sur un mensonge, explique-t-elle. On ne discriminera pas quelqu’un parce qu’il a pris soin de sa famille. Ce ne sont pas des imperfections. Ce sont des expériences de vie, donc c’est assez important.»

L’idéal, ajoute Marie-Claude Gagné, c’est de s’assurer d’être restée proche de ses compétences professionnelles durant cette longue pause. Par exemple, suivre un cours de remise à niveau avant de se relancer sur le marché du travail peut-être une bonne façon de prouver à l’employeur qu’on s’est gardée à jour avec l’évolution des méthodes propres à notre profession. Des vacances forcées peuvent être porteuses de riches expériences de vie, il ne faut pas avoir peur de les mentionner!