Complice des femmes
vers l’emploi

Historique

Priorité aux femmes… depuis toujours!

D’hier à aujourd’hui, ces quelques dates ont non seulement marqué le parcours historique de Centre étape, mais en ont défini sa spécificité.

1979

Noëlla Porter et Noëlla Guimond, toutes deux confrontées à la difficulté d’intégrer le marché du travail, décident de s’aider elles-mêmes et d’aider d’autres femmes en créant Centre étape.

1979 à 1984 

Bénéficiant d’une subvention du programme fédéral PACLE (Programme d’aide à la création locale d’emploi), l’organisme se voit confier le mandat de favoriser l’accès des femmes au marché du travail dans des secteurs dits « non traditionnels », c’est-à-dire où l’on retrouve moins de 33 % de femmes.

1984

Centre étape adhère au programme SEMO (Services externes de main-d’œuvre du Québec). Les services du Centre se concentrent davantage sur une clientèle défavorisée financièrement, soit les femmes prestataires de l’assurance-emploi ou de la sécurité du revenu.

1991

Le comité de concertation des groupes de femmes sur le développement de la région de Québec publie Les femmes dans l’espace régional de Québec qui révèle que la majorité des emplois en pénurie ou offrant de bonnes perspectives d’embauche dans la région font partie de secteurs traditionnellement masculins.

C’est ainsi que de 1993 à 1997, Centre étape participe, de concert avec un comité régional de partenaires, au développement d’un projet favorisant l’entrée des femmes sur le marché de l’emploi dans des domaines non traditionnels.

1994

Centre étape produit le répertoire Promotion de la femme. Ce document, regroupant les métiers nécessitant peu ou pas de formation, est réalisé en collaboration avec le Secrétariat d’État du Canada. 

1995 à 1996

Centre étape élabore et expérimente des services de recrutement de personnel destinés aux entreprises susceptibles d’embaucher des femmes pour des postes traditionnellement masculins. Des outils pédagogiques de sensibilisation sont également créés pour les intervenants qui travaillent dans le domaine de l’orientation professionnelle et du développement de l’employabilité.

1995 à 1999

Centre étape crée Le Point, une seconde équipe responsable d’un volet dédié exclusivement à des services d’intégration au marché du travail non traditionnel pour les femmes.

1999

En partenariat avec Emploi-Québec, Centre étape restructure son programme en un seul service d’intégration au marché du travail à court, moyen et long terme pour les femmes. Ce service vise à répondre aux besoins des femmes qui désirent améliorer leur situation d’employabilité soit par un retour aux études dans un secteur d’avenir ou par une réintégration au marché du travail.

2003 à 2013

Centre étape entreprend un suivi des femmes qui ont bénéficié des services d’orientation au cours des dix dernières années, afin de vérifier dans quelle mesure ce service favorise l’intégration au marché du travail.

2006

Centre étape rayonne! Deux clientes font partie des lauréates 2005-2006 de Chapeau, les filles!, un concours qui souligne le succès des femmes inscrites à un programme de formation menant à l’exercice d’un métier traditionnellement masculin. De plus, l’atelier Passerelle pour une diversification professionnelle, conçu par Centre étape, est diffusé dans divers organismes et institutions d’enseignement.

2007 à 2010

Centre étape signe une entente avec le Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales (SACAIS). Liée à sa mission, cette entente vise à offrir des services et à intervenir auprès des femmes vivant en situation de pauvreté ou d’exclusion sociale.

2008

Par le biais du calendrier Profession’Elles, Centre étape valorise les femmes qui ont choisi de retourner aux études et d’exercer une profession ou un métier à prédominance masculine, en plus d’encourager celles qui veulent relever le défi du non traditionnel. Cette démarche de sensibilisation vise à élargir l’éventail des possibilités des choix professionnels chez les femmes. 

2009

Pour souligner son 30e anniversaire, Centre étape décerne, pour une première fois, le Prix les 2 Noëlla en l’honneur des deux cofondatrices en présence de Mme Agnès Maltais, députée de Limoilou. 

2010

Réalisée par Centre étape, Parcours inspirants est une étude qui dresse le portrait de femmes dans des domaines professionnels traditionnellement masculins dans la région de la Capitale-Nationale. 

2011

Centre étape lance son Guide de survie pour une exploration réussie, destiné aux filles fréquentant une école secondaire qui se questionnent sur leur avenir professionnel.

2013

Centre étape actualise son image corporative et procède à la refonte de ses outils promotionnels afin de rejoindre efficacement sa clientèle.