Pixi.

Pixi is a creative multi-concept WordPress theme will help business owners create awesome websites.

Address: 121 King St, Dameitta, Egypt
Phone: +25-506-345-72
Email: motivoweb@gmail.com

La bucket list ou « Ta liste de vie »

Janvier, ce mois de l’année où le mot « résolution » refait surface le temps de quelques jours, voire au mieux, quelques semaines. À l’arrivée de la nouvelle année, on se donne comme mission de nommer l’objectif qui nous motivera à amener notre vie à un niveau supérieur. Malheureusement, force est d’admettre que la plupart d’entre nous n’iront pas plus loin en termes d’actions. Pourquoi ça ? Possiblement parce que l’exercice manque de concret. Nommer un objectif est une chose, mais le mettre sur papier afin d’en laisser une trace et établir un plan d’action pour y arriver en est une autre. C’est à ce moment que la liste d’objectifs devient pertinente. Et tant qu’à faire une liste pour l’année qui commence, pourquoi ne pas en produire une pour la vie ?

 

La bucket list est une liste des rêves et aspirations que l’on souhaite réaliser tout au long de notre vie. On dit souvent que le temps passe trop vite, qu’on ne fait pas tout ce qu’on voudrait faire et, bien souvent, on a des regrets. Mais pour éviter ces regrets, il faut prendre le temps de se demander ce qu’on veut vraiment. C’est ce que la bucket list permet de faire. Prendre un moment d’arrêt pour se poser les bonnes questions sur ce qu’on souhaite sincèrement accomplir est une faveur que l’on se fait à soi-même.

Pour arriver à réaliser ce projet qui est somme toute libre à chacun, trois étapes sont conseillées ; le brainsorm, l’organisation, et le plan.

 

Le Brainstorm

La première étape dans la réalisation de la liste de vie est ce qu’on appelle le brainstorm ou la tempête d’idées. Le but de cet exercice est de mettre sur papier toutes les idées de rêves, d’objectifs et d’aspirations qui nous passent par la tête, sans se censurer. À cette étape, il faut garder à l’esprit que cette liste nous appartient, qu’elle est privée et qu’elle n’a pas à prendre en considération qui que ce soit d’autre à moins qu’on ne le désire vraiment. C’est le moment de laisser aller son inspiration.

 

L’Organisation

Une fois qu’on est allé au bout de nos idées (cela peut s’étendre sur plusieurs jours en revenant à la liste de temps à autre), il faut organiser le tout ! Après avoir pris un temps de recul, on relit le tout et on élimine ce qui semble non pertinent. Mais attention, pour ce faire, on doit revenir aux questions essentielles ! « Est-ce que c’est vraiment quelque chose que je désire ? Est-ce pour mon propre bien-être ? Est-ce que j’aurais des regrets de ne pas réaliser ce projet ? » Lorsqu’on considère que notre liste est complète, on organise les éléments dans le temps en trois catégories ; le court, le moyen et le long terme. Ainsi, on saura ce qu’on veut réaliser dans la ou les année(s) à venir et on pourra s’y concentrer, tout en gardant en tête nos objectifs pour un futur plus éloigné.

 

Le Plan

Quand on a ciblé nos projets à réaliser à court terme, il devient plus facile de poser des actions concrètes pour y arriver. Si, par exemple, on a comme rêve de voyager en Afrique d’ici les deux prochaines années, il faut déterminer ce qui nous empêcherait de le faire et trouver des solutions. Manque d’argent ? Faire un budget avec ce voyage comme objectif à nos économies. Manque de temps ? Prévoir nos vacances annuelles en fonction de cette aventure. Puis, par-dessus tout, il faut garder en tête qu’un minimum d’organisation, de la détermination et du temps rendent la plupart des rêves réalisables.

 

Il n’a pas à dire, la bucket list est un exercice extrêmement bénéfique. Quand on l’a complétée, on doit prendre le temps d’y revenir périodiquement et de la remettre à jour au besoin pour nous motiver. Puis, bien vite, cet outil devient le meilleur allié vers une vie de rêve.

 

Par Priscille Gélinas, Conseillère en communication et en emploi